Des solutions mondiales pour un contrôle de process en ligne

Gestion de la levure

Ensemencement de levure

Le dosage de la levure peut être effectué avec précision et à peu de frais en utilisant une technique appelée absorption NIR différentielle. Cette méthode utilise deux capteurs. Le premier (capteur en amont) est un photomètre à voie unique à absorption NIR AS16-N, utilisépour donner la base de la turbidité du moût.

optek AS16-VB-N capteur d’absorption simple canal avec un adaptateur de calibration

Ce capteur peut souvent avoir une deuxième fonction comme moniteur de sortie de Whirlpool ou de la cassure à froid, suivant sa localisation dans la sale de brassage. Le second capteur (capteur en aval), également un AS16-N, serait situé derrière le point d’injection de la levure, avant toute injection d’air. Ce capteur mesure le flux combiné levure-moût. Il suffit de soustraire le résultat de base des données flux combiné pour obtenir la teneur nette de levure injectée.

Avec une simple comparaison du laboratoire, la corrélation avec le nombre de cellules peut être programmée directement dans le convertisseur C4000 et affichée simultanément. Plusieurs souches, avec différents ratios absorption/nombre de cellules peuvent également être compatibilisés par l’utilisation d’autres configurations. Il n’y a pas moins de 32 variantes de produit disponible.

Rapports de l’absorption avec des millions de cellules / ml

L’absorbance NIR est directement proportionnelle à la concentration basée sur la loi de Lambert-Beer. Le rapport avec le dénombrement des cellules est facilement établi au moyen de n’importe quelle méthode de laboratoire reproductible. Les multiples fonctions du C4000 permettent d’établir de multiples corrélations entre souches de levures différentes si nécessaire.

Convertisseur photométrique optek C4000

Fermentation

Pendant la fermentation, les sondes AS16-N ont la capacité unique d’être présentes directement dans la cuve de fermentation ou dans une conduite de dérivation via différents adaptateurs. Les capteurs bien disposés, le cycle complet de la fermentation peut être contrôlé en temps réel, permettant l’optimalisation du processus. Les cuves peuvent être sollicitées automatiquement, plutôt que d’attendre des heures que l’analyse des échantillons en laboratoire indique le moment approprié pour la floculation. On peut également déceler toute influence de la croissance cellulaire de la levure sur la recette. Pour les plus grandes unités, 6 à 10 heures d’économie par cycle de fermentation peut rapidement mener à multiplier les capacités de fermentation, sans pour cela ajouter une seule cuve de fermentation.

Interface Bière/levure, récupération de levure

optek AS16-VB-N capteur d’absorption simple canal avec un adaptateur de calibration

De nombreuses brasseries utilisent de grandes cuves de fermentation verticales ou des réservoirs multi-usages. Un grand avantage de ces réservoirs est d’éviter les transferts de produits supplémentaires. Cependant, la levure décantée doit être enlevée. Un capteur de turbidité est installé à l’écoulement de la citerne, ou encore sur la ligne drainant la levure perdue ou à récupérer. Dès que la levure est séparée de la bière, le turbidimètre détectera le moment de l’interface entre la bière et la levure.

Par le passé, celui-ci était déterminé par un ratio temps / volume ou une simple inspection visuelle. Étant donné que les points de réglage sont dorénavant ajustables en temps réel, le moment de déclenchement optimal peut être atteint en vue d’assurer l’exploitation la plus efficace. Cela réduit les pertes et fournit un produit plus uniforme pour la filtration. Interface bière / levure, la recuperation de la levure utilise également généralement le capteur en ligne AS16-N. Toutefois, pour des applications d’interface de base, où la détection d’interface est le seul objectif, optek propose une sonde à faible coût, l’ AS56-N. Son module de lampe à plus faible puissance permet aussi de monter jusqu’à quatre sondes AS56-N en série sur un seul convertisseur C4000, rendant ainsi le coût par point de mesure encore plus attractif.